Jeu : La boule nantaise (de Paimboeuf – Loire-Atlantique)

... de boule nantaise, photographie de Baptiste Monchablon

Boulodrome, photographie de Baptiste Monchablon.

Auteur de la fiche d’inventaire : Baptiste Monchablon

Le jeu consiste à faire rouler une boule sur un terrain en forme de gouttière afin qu’elle se rapproche le plus possible du petit.

Lieu d’observation de la pratique décrite ici : Paimboeuf (Loire-Atlantique)

La Boule Nantaise se pratique dans la ville de Nantes, mais aussi à Rezé et La Montagne (44).

Description :

Les boules et le petit, et à l'arrière-plan, les compteurs de points, photographie de

Les boules et le petit, et à l’arrière-plan, les compteurs de points, photographie de Baptiste Monchablon.

La boule nantaise se pratique sur un terrain de jeu rectangulaire bitumée, lisse et dure, de 13 à 15m de longueur sur 4,50m à 5m de largeur. Cette surface est relevée sur les bords longitudinaux suivant un profil curviligne. Les deux extrémités sont constituées de deux planches épaisses appelées « talons » qui permettent aux boules d’être renvoyées vers le centre du jeu. Les parties se jouent entre deux équipes de 1, 2 ou 3 joueurs. Quelque soit le nombre de joueurs, on utilise 12 boules en résine synthétique.

Ce jeu d’adresse et de stratégie consiste à placer le plus possible de boules à proximité du « petit ». Pour y parvenir on doit propulser la boule, en la faisant rouler, afin de s’approcher au plus près du petit, ou d’écarter une boule adverse. On peut jouer directement, mais également indirectement, en faisant revenir la boule après contact sur le fond du jeu : cela s’appelle « faire un talon ».

Important : la boule doit impérativement être roulée et non jetée. Les parties se jouent en 9 points gagnants.

Apprentissage et transmission :
L’apprentissage du jeu se fait par d’abord par l’observation, mais surtout en jouant. Il faut jouer un très grand nombre de parties pour assimiler correctement les techniques de jeu. Des concours sont aussi organisés au sein des amicales (associations).

Le jeu intéresse et se transmet principalement au près d’un public assez âgé.

Objets utilisés et matériaux :
On utilise 12 boules en résine synthétique de 140 mm de diamètre (2,100 kg). Les boules sont de deux couleurs, 6 boules de couleur rouge (appelées « Blanches » ), 6 boules de couleur verte (appelées « Noires »), quant au « petit », il mesure 100 mm de diamètre  et pèse 800 g.

Les boules des deux équipes.

Les boules des deux équipes, photographie de Baptiste Monchablon.

Terrain de jeu :
La boule nantaise se pratique dans un boulodrome. Il y a deux terrains couverts et fermés à Paimboeuf, appartenant à la mairie. Les jeux sont ouverts le lundi, mercredi, vendredi et samedi de 17h à 20h. Ils sont fermés en juillet et août. La première salle a été créée en 1989. Depuis, les amicalistes l’ont aménagée, notamment avec des fauteuils de cinéma.

Historique :
L’histoire de la boule nantaise est décrite sur le site laboulenantaise.org

« Autrefois, les marins jouaient à lancer des boules dans l’aire de stockage vidée du sable. Pour s’évader de leur travail, ils avaient inventé ce divertissement. En équipe ou a deux, ils lançaient les boules en bois trempées dans l’eau pour les noircir. Pour différencier les équipes ils peignaient les autres en blanc. Jouant ainsi avec les formes de la cale, les boules tanguaient de part et d’autre, pour enfin se positionner le plus près possible du petit. L’équipe triomphante étant celle qui avait le plus de boules près du petit…

Même si peu vérifiable, cette légende aime à nous laisser tanguer au gré de la marée.

De façon plus sûre, nous pouvons affirmer que cette pratique s’officialise au début du XXème siècle, sous forme d’associations, portant le nom d’amicales. Les joueurs appelés des « boulistes » aimaient venir se divertir après leur travail ou les fins de semaine, sur les aires de jeu de boules, où ils se retrouvaient autours d’un verre. Ce jeu s’est principalement développé autours des quartiers populaires  du milieu du XIXème siècle, période pendant laquelle Nantes était en pleine dynamique  d’urbanisation et d’industrialisation. Ce sont donc les ouvriers qui ont été les premiers pratiquants de ce jeu. »

A Paimboeuf, la salle a été créée en 1989 et l’amicale comporte la même année 55 adhérents. Auparavant, on pratiquait la boule sur le site d’une usine de Paimboeuf, que les ouvriers avaient créé dans les années 1950 (cantine, jeux…). En 1989, l’adjoint au maire qui était un ancien ouvrier de l’usine a lancé le projet de construction de la salle.

Actions de valorisation :
L’amicale organise un championnat interne d’octobre à mars en doublettes (23 équipes). Elle organise aussi 4 concours aux mois d’octobre, de décembre, de mai et de juillet.

La presse comme Ouest-France et Presse-Océan publient des articles qui annoncent les concours.

Glossaire :
Blanche : couleur officielle d’une boule rouge.

Noire : couleur officielle d’une boule verte.

Petit : petite boule qui détermine la possession du point.


Ce billet correspond à l’une des fiches réalisée dans le cadre de l’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel des jeux traditionnels français, financé par la Ministère de la Culture et de la Communication. Si vous souhaitez ajouter des informations complémentaires à cette fiche, n’hésitez pas à poster un commentaire. Vous pouvez également nous contacter à l’adresse suivante : fiches.pci<at>gmail.com.

Auteur de la fiche d’inventaire : Baptiste Monchablon (étudiant en STAPS).

Informateurs : Dominique Mang, Président de l’ASBN (Association sportive de Boule Nantaise).

Pour plus de renseignements sur la pratique : http://laboulenantaise.org/

Date et lieu de l’enquête : le 16 mars 2011 à Paimboeuf (44), dans la salle M. Raevens rue Alexis Maneyrol.

Crédits photographiques : les photographies et vidéos publiées sur la page ont été prises par Baptiste Monchablon.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. caseteuble dit :

    Bonjour,
    merci de modifier l’adresse du site web officiel de la Boule Nantaise: http://www.fabn.fr
    Merci également de noter l’e-mail de la fédération des amicales de la boule nantaise:
    contact@fabn.fr
    cominfo@fabn.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *