Jeu : Le jeu du sabot (de Parcé – Ille-et-Vilaine)

Fiche diffusée avec l’aimable autorisation de la confédération FALSAB (Confédération des Jeux et des Sports Traditionnels de Bretagne).

Jeu du sabot, photographie fournie par Guillaume Gérard

Jeu du sabot, photographie fournie par Guillaume Gérard

Auteur de la fiche d’inventaire : Guillaume Gérard

Le jeu du sabot est un jeu de lancer, variante des jeux de palets.

Lieu d’observation de la pratique décrite ici : à Parcé, dans le Pays de Fougères (35)

(insertion plan google map)

Description :

Le jeu du sabot est un jeu issu des jeux de palets. C’est un jeu dit « annexe », accessible par sa pratique simple et ses règles peu compliquées. Il est dit « jeu populaire » dans le département d’Ille-et-Vilaine.

 Il existe une très grande variété de jeux de sabot, par les formes et la fabrication du jeu. La forme la plus simple et est celle où le but du jeu est de poser un sabot par terre et/ou d’incliner le bout du sabot vers le haut, et d’y lancer plusieurs palets à l’intérieur.

Ensuite, pour compliquer le jeu, certains suspendent un sabot par le talon, avec une corde ou quelque chose de fixe. On peut également fixer un ou plusieurs sabots (valant des points différents) à un panneau ou à une planche, qui pourra être posée par terre (à l’horizontale) ou au contraire pratiquement à la verticale.

On trouve également des sabots montés sur ressorts et fixés à une planche de bois. Certains vont plus loin en montant un sabot sur levier ; le but étant ici de lancer un certain nombre de palets dans le sabot pour que leur masse réunie soit assez importante pour faire levier et faire apparaître une bouteille, gagnée par le joueur.

Les règles du jeu sont donc différentes selon les formes proposées. Cela peut être l’obligation de mettre un certain nombre de palet dans un même sabot, notamment pour y jouer le rôle de contrepoids dans le cas où le sabot est fixé à un levier.

S’il y a plusieurs sabots dans le jeu, ils peuvent valoir des points différents.

Film jeu du sabot

Apprentissage et transmission :

Le jeux est présenté au public lors d’animations ou de manière complémentaires lors de certains concours de jeux de palets.

Objets utilisés et matériaux :

Un ou plusieurs sabots, qui peuvent être ou non fixés (ou suspendus) à un support.

Des palets en fonte (ceux utilisés pour le palet sur planche).

Terrain de jeu :

C’est un jeu qui peut se jouer n’importe où.

Pratiques locales signalées :

Les moments privilégiés pour y jouer sont les fêtes, les kermesses. On le retrouve également lors des concours de palet sur planche comme jeu « annexe » faisant gagner un lot.

Actions de valorisation :

Certains joueurs mettent en place des expositions et des animations auprès des enfants pour faire connaitre ce jeu.

Documentation :

François de Beaulieu, Hervé Ronné, Les Jeux des Bretons, éditions Ouest-France, 2002.


Ce billet correspond à l’une des fiches réalisée dans le cadre de l’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel des jeux traditionnels français, financé par la Ministère de la Culture et de la Communication. Si vous souhaitez ajouter des informations complémentaires à cette fiche, n’hésitez pas à poster un commentaire.Vous pouvez également nous contacter à l’adresse suivante : fiches.pci<at>gmail.com.

Auteur de la fiche d’inventaire : Guillaume Gérard (secrétaire et référent jeux traditionnels pour l’association la GRANJAGOUL, Maison du patrimoine oral en Haute-Bretagne).

Informateur : Guillaume Gérard

Pour plus de renseignements sur la pratique : www.lagranjagoul.fr ou lagranjagoul<at>orange.fr

Date et lieu de l’enquête : de janvier à mai 2012, à Parcé (35)

Date de la fiche d’inventaire : 13 juillet 2012

Crédits photographiques : la photographie publiée sur la page a été fournie par Guillaume Gérard, sans informations supplémentaires. Si vous souhaitez effectuer votre droit de retrait, signalez-le nous.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *