Inventaire des jeux traditionnels: trois ans déjà

Depuis 2011, les jeux traditionnels français sont au centre de notre recherche. Celle-ci s’est déclinée à ce jour en trois projets :

 

a) Le « Projet de recherche sur l’inventaire des jeux traditionnels en France », réalisé en 2012 au Centre nantais de sociologie (CENS EA 3260, Université de Nantes), a permis de constituer un inventaire extensif des jeux traditionnels en France et de collecter un ensemble représentatif de plusieurs dizaines de fiches-type d’inventaire du patrimoine culturel immatériel. Ces fiches ont été remises au ministère à l’automne 2012, puis rendues publiques en 2013 sur le site Internet du ministère.

 

b) Le projet « Diffusion et restitution aux communautés de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel : le cas des jeux traditionnels en France », réalisé en 2013 à l’Institut d’Ethnologie Méditerranéenne, Européenne et Comparative (IDEMEC UMR 7307, CNRS et Aix-Marseille-Université), a permis de finaliser les fiches collectées en relation avec les représentants des communautés concernées.

La journée d’étude « Restituer les inventaires du patrimoine culturel immatériel » (Aix-en-Provence, 17-18 juin 2013) a conduit à poser les principes d’une participation des communautés aux inventaires.

Ce carnet de recherche a été ouvert afin d’encourager une telle participation. Un projet de restitution muséographique est aussi à l’étude avec le MUCEM à Marseille.

 

c) Dans la continuité de ce travail collectif, nous travaillons en 2014 sur un troisième projet : le « Projet d’étude sur la participation des communautés à la restitution de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel ».

Ce nouveau projet de recherche concerne la participation des communautés à la restitution des inventaires. Comment réagissent les communautés face au travail réalisé et face aux démarches d’inventaire mises en place ? Comment se fait l’interaction entre les institutions chargées de l’inventaire et les représentants des communautés de pratiquants ? Comment sont reçus les dispositifs de médiation mis en place par les institutions pour aider les acteurs à se réapproprier les données collectées à travers les inventaires ?

Tout en poursuivant l’inventaire (collecte de fiches supplémentaires), nous réalisons des enquêtes ethnographiques et sociologiques auprès des communautés pour demander des retours sur les inventaires entrepris jusqu’ici.

Parallèlement, nous souhaitons éditer des documents d’archives relatifs au sujet des fiches collectées, favorisant la restitution de l’inventaire.

L’objectif attendu à l’issue de ce programme de recherche (fin 2014) consiste à mieux comprendre la participation des communautés aux inventaires du patrimoine culturel immatériel et à leur restitution.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *