Les « serious games » et la santé

Sans titre

Les jeux vidéos ont maintes fois été décriés ou accusés d’entrainer des dépendances chez certains sujets. Des chercheurs les réhabilitent en prouvant qu’ils peuvent aussi s’avérer utiles dans l’apprentissage mais aussi dans le domaine de la santé.

Dans la lignée de certains jeux de plateau , le « serious game » ou « jeux sérieux » en français est un jeux éducatif. Depuis l’apparition des jeux vidéo, les jeux éducatifs s’adressaient surtout aux plus jeunes. Ils permettent d’apprendre en s’amusant. Aujourd’hui, ils sont aussi proposés aux adultes.

Le groupe Genious (spécialisé dans les jeux éducatifs) et le laboratoire de recherche en santé Brain e-Novation proposent des jeux dits « thérapeutiques » dans le cadre d’une étude fiancée par l’Agence Nationale de la Recherche. Le domaine de la santé s’intéresse donc désormais aux jeux vidéo, non plus seulement comme média mais comme outils de (ré)éducation. Ces jeux servent à enseigner les gestes de premiers secours, à rééduquer les personnes atteintes d’accident vasculaire cérébral (AVC), à lutter lutte contre la maladie d’Alzheimer, etc. Les premiers résultats cliniques de la recherche autour des jeux et des maladies d’Alzheimer et atteintes cérébrales, menée par le CHU de Nice et le groupe Genious, révèlent d’ores et déjà que ces serious games sont largement profitables pour l’activité cognitive.

Pour plus de renseignements, se rendre sur les sites serious-game.com ou sante-digitale.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *