Jeu : La boule de hasard (du Contentin – Manche)

Plateau de jeu de boule de hasard, photographie de ?

Plateau de jeu de boule de hasard, photographie fournie par Jean-Philippe Joly.

Auteur de la fiche d’inventaire : Jean-Philippe Joly

Il s’agit d’un jeu d’argent qui s’effectue sur un plateau incliné. Ce jeu est décrit comme un jeu de « comptoir et d’auberge« . Il s’agit d’un « jeu de pari, avec en général 4 joueurs contre la banque« .

Lieu d’observation de la pratique décrite ici : A l’est du Cotentin, dans la Manche (50), plus particulièrement dans la ville de Bernay.

Description :
Il existe trois types de règles dont deux sont encore pratiquées aujourd’hui.

  • Règle simple :

Chaque joueur en un nombre de lancers déterminé à l’avance essaye de faire le plus de points possible (de 1 à 4 de droite à gauche). En cas d’ex-æquo, les joueurs relancent autant de fois qu’il faut pour se départager.

  • Règle à la soustraction :

A partir d’un nombre déterminé (50 par exemple), les joueurs essayent d’arriver exactement à 0.

A chaque partie, on élimine un joueur. En cas d’ex-æquo à la fin. Les joueurs concernés rejouent avec la moitié des points (25 par exemple).

  • Règle « à la banque » :

Elle était pratiquée dans certains bars de l’est Cotentin jusque dans les années 80. Le circuit était fait parfois avec des couverts, des paquets de cigarettes et le réceptacle de la boule était une moque ou un verre.

Il y a des joueurs (4 maximum) et un banquier. Chaque joueur dispose de la même somme. Le banquier doit avoir au moins le total de la somme détenue par tous les joueurs.

On joue une première fois pour déterminer le tour. Celui qui a le plus de point commence.

Le premier parieur dispose la somme qu’il souhaite dans un trou. Les autres font le même pari. La banque peut suivre ou non, ou mettre plus, si elle veut motiver le jeu. Il essaye d’envoyer sa boule dans cet endroit. S’il y arrive, il retire la totalité des sous. Sinon, c’est au suivant de jouer. Si le premier parieur a échoué, le joueur qui gagne devient « premier parieur » et l’ancien « premier » passe en deuxième.

Si tous les joueurs échouent la banque prend tout et remet au pot une partie des gains. On joue jusqu’à la banqueroute d’un des joueurs ou…de la banque.

Apprentissage et Transmission :
Présenté à tous les événements.

Objets utilisés et matériaux :
A présent, ce jeu s’effectue à l’aide d’un plateau de jeu incliné, avec aire de lancée, des cases, des plots, des pions pour les paris et une balle.

Boule de hasard

Boule de hasard, photographie fournie par Jean-Philippe Joly.

Le plateau de jeu est confectionné en bois « entier ». La balle est en liège. Les joueurs sont  approvisionnés par un fournisseur interne à la fédération.

Terrain de jeu :
A l’origine, les bars et auberge en arrière salle

Historique :
Nous ne disposons pas de témoignages antérieurs aux années 60/70.

Il s’agit peut-être d’une variante du très ancien jeu de tribouillette, attesté dans la Manche au XIXe siècle, et qui aurait évolué en carambole dans le centre de la Normandie.

Pratiques locales signalées :
JeuxtradiNormandie (JTN) est né symboliquement au milieu de l’année 2011 pour le 11e centenaire de la Normandie.

Mais l’action en faveur des jeux traditionnels date de juillet 2001, date de la première reconstitution d’une rencontre de choule crossse après un arrêt depuis 1942 ou 1943.

JTN regroupe à présent 9 associations et/ou clubs de choule crosse pratiquant aussi la grande choule. Sa vocation est :

– la coordination des actions événementielles et de collectage,

– la gestion d’un site internet commun,

– la démarche pour les associations et représentation de celles-ci,

– la rédaction de documents de promotion et liens presse,

– l’organisation de compétitions, de concours …

Actions de valorisation :
Cette pratique est recensé dans certains guides globaux des jeux. Les pratiquants peuvent acquérir des plateaux de jeu sur catalogue ou sur des sites internet.

Des fabrications, stage de construction, vente… sont souvent organisés.

Présentation systématique, notamment en « veillée jeux ».

Boule de hasard, photographie fournie par Jean-Philippe Joly.

Boule de hasard, photographie fournie par Jean-Philippe Joly.

Glossaire :
Moque : verre en terre vernissée pour boire le cidre.

Documentation :

Les participants possèdent des témoignages photographiques ainsi que des fiches.

Manu Savinelli, «Jeux TradiNormandie- FEDERATION  DES JEUX ET SPORTS TRADITIONNELS NORMANS ET VICKINGS-», jeuxtradinormandie, s.d. http://jeuxtradinormandie.fr/.

«Jeux de comptoir et d’auberge – Wikimanche», Wiki participatif, s.d. http://www.wikimanche.fr/Jeux_de_comptoir_et_d%27auberge.

 


Ce billet correspond à l’une des fiches réalisée dans le cadre de l’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel des jeux traditionnels français, financé par la Ministère de la Culture et de la Communication. Si vous souhaitez ajouter des informations complémentaires à cette fiche, n’hésitez pas à poster un commentaire. Vous pouvez également nous contacter à l’adresse suivante : fiches.pci<at>gmail.com.

Auteur de la fiche d’inventaire : Jean-Philippe Joly (président de JeuxtradiNormandie)

Informateurs :

Jean-Philippe Joly, président de JeuxtradiNormandie, fédération des jeux et sports traditionnels normands

Yves Loir, témoin lors d’une assemblée jeux normands.

Pour plus de renseignements sur la pratique :

Jeuxtradinormandie, Jean-Philippe Joly : jphjoly<at>wanadoo.fr

Date et lieu de l’enquête : Août 2005, Manche.

Date de la fiche d’inventaire : Février 2011

Crédits photographiques : les photographies publiées sur la page ont été fournies par Jean-Philippe Joly sans informations complémentaires, si vous souhaitez effectuer votre droit de retrait signalez-le nous.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Joël Simon dit :

    très beau avec une règle simple et intéressante bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *