Jeu : La choule crosse ou crosse (du Cotentin – Manche)

Engagement de la balle, photographie fournie par Jean-Philippe Joly.

Engagement de la balle, photographie fournie par Jean-Philippe Joly.

Auteur de la fiche d’inventaire : Jean-Philippe Joly

Jeu de balle au pied et à la crosse présent dans toute la Normandie depuis le Moyen-âge (appelé aussi la crosserie).

Lieu d’observation de la pratique décrite ici : Normandie entière avec des foyers importants : haut Cotentin, Bessin, Bocage Virois, canton St James, Vallée de la Risle et Roumois.

Description :
Ce sport est très populaire dans toute la Normandie, du Moyen-âge aux environs de l’année 1942, comme en attestent des témoignages dans la région de Bricquebec-Manche (50). Il était souvent pratiqué à l’époque de Mardi Gras. Il est de nouveau en pratique depuis 2001. La Normandie reste la seule région de France où la pratique est attestée avec autant de constance. Il se joue à partir de 3 ou 4 joueurs.

Match de crosse, photographie fournie par Jean-Philippe Joly

Match de crosse, photographie fournie par Jean-Philippe Joly

Pour gagner, les joueurs doivent, avec la crosse, faire passer la choule dans le viquet (but), de n’importe quel côté, ou faire tomber la barre transversale, soit directement (ce qui vaut un point ou plus), soit en touchant simplement les poteaux. L’engagement se fait par lancer de la balle en l’air, entre les deux attaquants désignés. La balle ne pourra alors être jouée qu’une fois au sol.

La progression de la balle se fait à la crosse (frappée ou jonglée) ou au pied, mais on ne peut jouer au pied que si le coup précédent avait été réalisé avec la crosse. Si un défenseur fait tomber la barre transversale, l’équipe adverse a le choix entre un point ou une pénalité à trois mètres, pour essayer de faire tomber la barre et avoir 2 points (sans gardien de viquet).

Il est possible de prendre la balle à la main de deux manières :

–  Si celle-ci est sortie sur les côtés ou au fond du terrain, mais la remise en jeu peut également se faire au pied si la balle est hors limites.

–  Pour la frapper en l’air avec la crosse après l’avoir attrapée, comme au base-ball, à condition que le premier joueur alentours soit à deux mètres environ.

Quand un but est marqué, la défense engage à environ 2 mètres devant le viquet, au pied ou avec la crosse à terre.

Le gain de la partie est à déterminer entre les joueurs. En général, on joue en 10 points avec deux points d’écart pour gagner en 2 fois 10 minutes, ou en compétition en deux mi-temps de 10 minutes.

Chouler voulant dire se bousculer en normand, il est à tout à fait possible de se pousser. Pour des raisons de sécurité, on doit limiter cette possibilité au porteur de balle ou à celui susceptible de la recevoir. L’arbitre sera seul juge et pourra exclure tout joueur ne respectant pas l’adversaire et le règlement. Le règlement de compétition officielle est disponible sur le site jeuxtradinormandie.

Apprentissage et transmission :
Jeu proposé lors des fêtes animées environ 8 fois sur 10. Suppose un animateur à temps complet.

Initiation de professeurs d’EPS (éducation physique et sportive).

Intervention dans le cadre UNSS, dans des fêtes scolaires, des compétions de collèges, des jumelages ou des inter-communes.

Objets utilisés et matériaux :
La choule ou éteuf est une balle souple pouvant rebondir. Elle est en plastique ou mousse entourées de cuir cousu main, et mesure environ 11 cm de diamètre. Celle-ci doit rebondir suffisamment pour rendre le jeu spectaculaire. Il existe à l’heure actuelle un fabricant.

Les viquets sont les buts. Ils sont appelés viquets en normand (demi-porte ou guichet équivalent de wicket en anglais).

Les crosses sont en bois dur mais pas trop lourd et d’une hauteur allant du pied à la taille. Il en faut une par joueur. Crosses fabriquées par 2 constructeurs artisans (vernies et peintes ou non). Ceux-ci fournissent éventuellement les viquets (pas de difficultés depuis 2009).

Depuis 2012, les enfants portent également des casques de hockey avec grille.

Terrain de jeu :
Le terrain est appelé clos ou jouerie. Il est en herbe si possible très rase, en terre ou en sable ; il peut se jouer sur la plage sur sable sec ou sur sable mouillé très dur.

Le terrain est rectangulaire, avec un but (viquet) signalé par deux poteaux verticaux, de 70 à 80 cm de haut, plus un poteau horizontal posé dessus, d’environ 1,5 mètre de large. La taille du terrain est en général de l’ordre de celle d’un terrain de tennis, suivant le nombre de joueurs.

Historique :
Il serait trop long de reprendre un historique du jeu ici. La pratique en Normandie est attestée depuis le milieu du Moyen-âge jusqu’en 1942-43 avec une reprise en 2001. Voir l’étude le mystère choule en Normandie (disponible auprès de la fédération jeuxtradiNormandie)

Pratiques locales signalées :
JeuxtradiNormandie (JTN) est né symboliquement au milieu de l’année 2011 pour le 11e centenaire de la Normandie. Mais l’action en faveur des jeux traditionnels date de juillet 2001, date de la première reconstitution d’une rencontre de choule crosse après un arrêt depuis 1942 ou 1943.

JTN regroupe à présent 9 associations et/ou clubs de choule crosse. Les clubs sont Beïex Choule Klub (2 équipes), La Chouque Vallée de la Risle, Bannière d’Yvetôt Bocage Virois, Hâot Cotentin Choule, Exo Nourmaundie Choule (expatriés).

Projet d’équipes : Canton Saint James, Lion-sur-Mer, Suisse Normande, Roumois, Pays de Caux

Sa vocation est :

– la coordination des actions événementielles et de collectage

– la gestion d’un site internet commun

– la démarche pour les associations et représentation de celles-ci

– la rédaction de documents de promotion et liens presse

– l’organisation de compétitions, concours …

Actions de valorisation :
Ce jeu est présenté sur sur le site internet de la fédération.

90% des ventes se fait sur catalogue. Certaines crosses sont d’ailleurs vendues aux clubs via la fédération.

Recherche en cours d’autres fournisseurs potentiels pour prendre la relève. Stage de fabrication envisagé.

Coupe de Normandie début Mai

Défi Normand : vainqueur de la coupe contre sélections de joueurs d’autres équipes

Création de la Ligue de Normandie 2012/2013  Poule Ouest et Poule Est + région Parisienne

Les reportages, articles de presse sont réguliers et assez nombreux.

Fabrication et diffusion de matériel.

Participation à des conférences.

Guide des jeux et sports normands en cours d’élaboration ainsi que le guide de  la pratique du jeu et le règlement de compétition.

Pratique scolaire.

Glossaire :
Choule (ou éteuf) : une balle rebondissante pour jouer à la crosse.

Clos (ou jouerie) : nom du terrain de jeu

Viquets : les buts.

Documentation :
Fiches de jeux et vidéos faites par les membres de la fédération.

Article de journal sans source mais fourni par les participants :

Coupure de presse sans référence.

Coupure de presse sans référence.

 

Choule Crosse info, «Choule Crosse Info», s.d. http://choule-crosse-info.blogspot.fr/p/qui-sommes-nous.html.

Golfika, «Le crossage en plaine : Un ancêtre du golf», 2000. http://www.golfika.com/chole_f.html.

Jeux Picards, «Choule à la Crosse», http://www.jeuxpicards.org, s.d. http://www.jeuxpicards.org/choulecross.html.

Jeuxtranormandie, «Les jeux de choules», 2006. http://jeuxtranormandie.monsite-orange.fr/page3/index.html.

Le petit Manchot, «Jeux d’autrefois – La choule – Les chroniques du petit manchot -», s.d. http://www.le-petit-manchot.fr/jeux-d-autrefois/la-choule/les-chroniques/.

Tecnor, «la-choule-crosse – tecnor», Tequeurs et Chouleurs de Normandie, s.d. http://tecnor.wifeo.com/la-choule-crosse.php.


Ce billet correspond à l’une des fiches réalisée dans le cadre de l’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel des jeux traditionnels français, financé par la Ministère de la Culture et de la Communication. Si vous souhaitez ajouter des informations complémentaires à cette fiche, n’hésitez pas à poster un commentaire. Vous pouvez également nous contacter à l’adresse suivante : fiches.pci<at>gmail.com.

Auteur de la fiche d’inventaire : Jean-Philippe Joly (président de JeuxtradiNormandie).

Informateurs :

Jean-Philippe Joly, président de JeuxtradiNormandie, fédération des jeux et sports traditionnels normands

Pour plus de renseignements sur la pratique :

Jeuxtradinormandie, Jean-Philippe Joly : jphjoly<at>wanadoo.fr

Date et lieu de l’enquête : Normandie.

Date de la fiche d’inventaire : 25 février 2012

Crédits photographiques : les photographies publiées sur la page ont été fournies par Jean-Philippe Joly sans informations complémentaires, si vous souhaitez effectuer votre droit de retrait signalez-le nous.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 28/11/2013

    […] jeux traditionnels date de juillet 2001, date de la première reconstitution d’une rencontre de choule crosse après un arrêt depuis 1942 ou […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *