Jeu : Le jeu de butte (du Roumois – Eure)

Lancer de plaque, photographie fournie par Pascal Gange

Lancer de plaque, photographie fournie par Pascal Gange

Auteur de la fiche d’inventaire : Pascal Gange

Jeu de palets sur cible avec cercle. Il s’agit d’un jeu d’adresse.

Lieu d’observation de la pratique décrite ici : à Lieuvin et dans le Roumois (à l’Ouest-Eure, Normandie)

Description :

Plaques et bouchon, photographie fournie par Pascal Gange

Plaques et bouchon, photographie fournie par Pascal Gange

Chaque joueur dispose de deux plaques (palets), voire trois si elles sont en quantité. La butte (bouchon) est placée à une distance de huit mètres.

Autour du bouchon, on matérialise un cercle de 20 à 30 centimètres de diamètre et une croix au milieu pour placer le bouchon.

Chaque joueur mise sur le bouchon (une pièce ou un jeton) pour commencer la partie.

La plaque biseautée sert à buter, c’est-à-dire à faire tomber le bouchon hors du cercle. La plaque arrondie sert à se placer au plus près des pièces pour récolter la mise.

  • Règle du jeu :

Les participants doivent essayer de faire tomber le bouchon et les pièces à l’extérieur du cercle pour remporter la mise (les pièces vont aux plus proches des plaques).

Pour débuter la partie, c’est toujours le plus âgé qui commence à lancer sa plaque, et ainsi de suite jusqu’au plus jeune. Les plaques sont envoyées une par une, joueur après joueur.

Si la butte tombe dans le cercle, les joueurs ne récupèrent que les pièces tombées hors du cercle, les autres pièces restées dans le cercle retournent à la butte. Une mise est refaite à chaque chute du bouchon.

Si le bouchon et les pièces restent dans le cercle, les pièces sont remises sur le bouchon et on mise de nouveau.

Lancer de plaque, photographie fournie par Pascal Gange

Lancer de plaque, photographie fournie par Pascal Gange

Autre précision, si le bouchon renversé reste dans le cercle mais que la totalité des  pièces est sortie du cercle, elles peuvent aller aux plaques les plus proches des pièces, une mise est refaite à chaque chute du bouchon.

Le tir doit être franc sans rebond et non glissant.

Le gagnant est celui qui a épuisé toutes les pièces du joueur adverse.

Ce jeu de palets se pratique en individuel ou en équipe de deux (doublette).

Apprentissage et Transmission :
Ce jeu de palets normands se transmet dans le cadre familial ou amical.

Un concours de butte est relancé depuis juin 2013 à Lieurey (27).

Un concours est prévu à Saint-Gatien près de Trouville (76) à la fin de l’année 2013.

Objets utilisés et matériaux :
Les plaques sont au nombre de 2 ou 3 par joueur (avec 2 ou 3 cercles sur le dessus et le dessous, parfois marquées par une ancre de marine), de 55 à 65 mm de diamètre pour les palets arrondies et 45 mm pour les palets bombés ou biseautés. Les plaques sont fabriquées en acier, en ferraille, parfois en plomb (coulées dans des boîtes de cirage).

La butte est une cible sous forme de bouchon de cidre ou de champagne d’environ 5 cm de haut. La butte est faite en liège.

Les pièces sont les mises posées sur le bouchon ; elles se présentent sous forme d’anciens centimes de francs ou de jetons.

Les pièces sont faites en ferraille, les jetons sont en plastique.

En ce qui concerne les fournisseurs, il est possible d’acheter des plaques lors de vendues (ventes aux enchères), ou bien de fabriquer soi-même ses  plaques. Le bouchon et les pièces sont souvent récupérés.

Terrain de jeu :
Ce jeu se pratique sur les chemins de terre, les cours de ferme, ou les terrains de boules.

Historique :
Ce jeu de palets normands était très pratiqué dans la campagne normande, après les corvées de ferme, souvent le dimanche après-midi.

On jouait quelques centimes de francs sur le bouchon pour le plaisir de se retrouver en famille ou entre amis dans la cour de la ferme ou sur les chemins !

Encore pratiqué de nos jours dans les départements de la Manche et de l’Orne, des équipes de licenciés disputent ce jeu de palets lors de concours. Ce dernier a une appellation différente suivant les villages et les pays normands : galoche de Briouze, bouchonne, pignoche, palet coutançais, galine, butte,…Il existe des dizaines de façons de jouer en Normandie.

Dans le Lieuvin (27), la vallée de l’Iton (27) et le Roumois (27), la pratique de « la butte » a été très vivante jusque dans les années 1980 (concours, fête villageoise). Avec l’arrivée de la pétanque, les gens ont moins joué à la butte.

Tout de même, il semble que lors des collectages réalisés ces dernières années, les pays de l’Ouest de l’Eure ont gardé des joueurs de butte réguliers, ainsi que des témoignages intéressants sur ce jeu.

Pratiques locales signalées :
JeuxtradiNormandie (JTN) est né symboliquement au milieu de l’année 2011 pour le 11e centenaire de la Normandie.

Mais l’action en faveur des jeux traditionnels date de juillet 2001, date de la première reconstitution d’une rencontre de choule crosse après un arrêt depuis 1942 ou 1943.

JeuxtradiNormandie regroupe à présent 10 associations et/ou clubs de choule crosse pratiquant aussi la grande choule.

Sa vocation est :

– la coordination des actions événementielles et de collectage

– la gestion d’un site internet commun

– la démarche pour les associations et représentation de celles-ci

– la rédaction de documents de promotion et liens presse

– l’organisation de compétitions, concours …

Actions de valorisation :
Concours, articles presse.

Glossaire :
Buter : faire tomber le bouchon hors du cercle.

Butte  (ou bouchon) : en liège, but à atteindre.

Plaque : palet à lancer.

Documentation :

Ansard Jean- Michel, «Extrait de l ’almanach du picard – Jeu de la Butte», jeux picards, s.d. http://www.jeuxpicards.org/butte.html.

«Jeu de la butte», Facebook, s.d. https://www.facebook.com/pages/jeu-de-la-butte/231348370220663.


Ce billet correspond à l’une des fiches réalisée dans le cadre de l’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel des jeux traditionnels français, financé par la Ministère de la Culture et de la Communication. Si vous souhaitez ajouter des informations complémentaires à cette fiche, n’hésitez pas à poster un commentaire. Vous pouvez également nous contacter à l’adresse suivante : fiches.pci<at>gmail.com.

Auteur de la fiche d’inventaire : Pascal Gange (Secrétaire de la fédération JeuxtradiNormandie).

Informateurs :

Jacky Gilain, Alain Leblond, Emmanuel Oriou, Jean-Pierre Picard

Date et lieu de l’enquête : juin 2012 à Pont-Audemer, août 2012 à Ecaquelon, juin 2013 à Lieurey.

Date de la fiche d’inventaire : 29 juin 2013

Crédits photographiques : les photographies publiées sur la page ont été fournies par Pascal Gange sans informations complémentaires, si vous souhaitez effectuer votre droit de retrait signalez-le nous.


Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. ygouf dit :

    Plusieurs de mes amis bas normands recherchent ce jeu que nous appelions la bouchonne. Auriez vous un site ou une adresse ou nous pourrions l’acheter. . Merci d’avance.

  2. Thalassaelfe dit :

    je cherchais le nom de ce jeux j y ai souvent joué ! c’étais pour alimenter mon facebook sur les jeux normands et bretons merci a vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *