Jeu : Le jeu du camembert (du Pays de Bray – Seine-Maritime)

Jeu du camembert, photographie fournie par Jean-Philippe Joly

Jeu du camembert, photographie fournie par Jean-Philippe Joly

Auteur de la fiche d’inventaire : Jean-Philippe Joly

Jeu de palet glissé sur planche. jeu d’Auberge.

Lieu d’observation de la pratique décrite ici : dans le Pays de Bray et la région de Cherbourg. A présent, ce jeu est pratiqué dans toute la Normandie.

Description :

Jeu du camembert, photographie fournie par Jean-Philippe Joly

Jeu du camembert, photographie fournie par Jean-Philippe Joly

  • Règles :

Règle 1 : En un certain nombre de lancers de deux, trois ou quatre palets totaliser le maximum de points. Les points sont comptés à la fin des deux ou trois lancers. En effet tout palet poussé dehors compte 0. Un palet à cheval sur la ligne donne un chiffre impair.

Règle 2 : On peut décompter les points à partir de 100 ou faire gagner le premier arrivé à 100. Celui qui est le plus près du bord  à chaque série de lancer gagne deux points de plus.  Si décompte à  partir de 100 on doit alors arriver à zéro juste. Si compte de 0 à 100 on doit arriver à 100 juste.

Règle 3 (la plus courante) : On peut jouer en  lançant alternativement les palets, un troisième ou quatrième en dernier servant à pousser le palet adverse le mieux placé dehors ou le sien de façon a gagner une case supérieure. Chaque équipe lance  en premier alternativement. Nombre de partie obligatoirement pair.

Et surtout, on peut compter deux points de plus pour celui dont le palet fini en tête à la fin

Exemple à 6 palets (3 par équipe) :

Score = sombre/rouge = 4 + 8 + 8

Score = clair/vert = 6 + 6 + 10  + 2 (bonus) + 0

Si le palet est à cheval sur un trait par ex entre 4 et 6 on compte 5.

Schéma de Jean-Philippe Joly

Schéma de Jean-Philippe Joly

Apprentissage et Transmission :
Présenté à chaque événement. Utilisé pour apprendre aux enfants à compter mentalement.

Objets utilisés et matériaux :

Jeu du camembert, photographie fournie par Jean-Philippe Joly

Jeu du camembert, photographie fournie par Jean-Philippe Joly

Les planches : A l’origine, plusieurs planches, avec rebords, étaient mises bout à bout sur une longueur de 4 à 6 mètres, soit à terre, soit sur des plots. La planche du bout n’a pas de butoir, mais souvent une caisse de réception des palets. Bois est vernis pour que les palets glissent bien.

Des palets : 3 à 4 par joueurs de la taille et de l’épaisseur d’un camembert. A présent, il en existe de toutes les tailles et même des petits de 1 mètre environ.

Ces jeux sont vendus sur bon de commande

Terrain de jeu :
Extérieur ou intérieur.

A l’origine, le jeu se pratiquait devant les auberges ou dans l’arrière-cour, quand il y avait de l’argent en jeu, et pas seulement l’apéritif !

Historique :
Origine inconnue. Cousinage avec le jeu des assiettes picardes sans doute ?

Joué le plus souvent en Pays de Braye1 et région de Cherbourg2.

Pratiques locales signalées :
JeuxtradiNormandie (JTN) est né symboliquement au milieu de l’année 2011 pour le 11e centenaire de la Normandie.

Mais l’action en faveur des jeux traditionnels date de juillet 2001, date de la première reconstitution d’une rencontre de choule crosse après un arrêt depuis 1942 ou 1943.

JeuxtradiNormandie regroupe à présent 10 associations et/ou clubs de choule crosse pratiquant aussi la grande choule.

Sa vocation est :

– la coordination des actions événementielles et de collectage

– la gestion d’un site internet commun

– la démarche pour les associations et représentation de celles-ci

– la rédaction de documents de promotion et liens presse

– l’organisation de compétitions, concours …

Actions de valorisation :
Ce jeu figure dans le guide des jeux. Il est également mentionné sur le site de la fédération.

Diffusion dans les écoles, stages de fabrication

Documentation :

Jeux picards, «Jeu du camembert», s.d. http://www.jeuxpicards.org/camembert.html.


Ce billet correspond à l’une des fiches réalisée dans le cadre de l’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel des jeux traditionnels français, financé par la Ministère de la Culture et de la Communication. Si vous souhaitez ajouter des informations complémentaires à cette fiche, n’hésitez pas à poster un commentaire. Vous pouvez également nous contacter à l’adresse suivante : fiches.pci<at>gmail.com.

Auteur de la fiche d’inventaire : Jean-Philippe Joly (président de JeuxtradiNormandie).

Informateurs :

Jean-Philippe Joly, président de JeuxtradiNormandie, fédération des jeux et sports traditionnels normands

Pour plus de renseignements sur la pratique :

Jeuxtradinormandie, Jean-Philippe Joly : jphjoly<at>wanadoo.fr

Date et lieu de l’enquête : Mars 2012, Normandie

Date de la fiche d’inventaire : 14 mars 2012

Crédits photographiques : les photographies publiées sur la page ont été fournies par Jean-Philippe Joly sans informations complémentaires, si vous souhaitez effectuer votre droit de retrait signalez-le nous.

  1. disparu dans les années 80 semble t-il []
  2. joué de façon sporadique encore il y a  peu avant une forte reprise via les associations Tèqueurs et chouleurs de Normandie, T.H.T.N, Nor’veg et la Chouque, avec des témoignages issus de l’immédiat après seconde guerre mondiale []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *